MANAGER D’ARTISTES


Réalité du Management

04.jpgDans l’écrasante majorité des cas, les managers d’artiste effectuent un travail harassant pour un salaire de pacotille. Attendu que les artistes, dans plus de 80 % des cas, ne vivent pas de leur métier, comment leur manager, qui ne perçoit, au mieux, que 25 % de leur misère, pourraient-il  en survivre ?

De là vient l’extrême rareté des managers. Mais aussi de lourdes conséquences pour les artistes. Car du caractère pratiquement bénévole du management découle un effet pervers, la majorité des chanteurs finissant par s’habituer (il ne faut pas de grands efforts) à ce qu’on travaille bénévolement pour eux.Il s’ensuit souvent que certains artistes en arrivent à mépriser secrètement leur manager dans un raisonnement qui a l’apparence de la logique : d’une part, ils les jugent incapables puisqu’ils n’arrivent pas à générer les revenus que leur talent mérite ; d’autre part, ils voient la preuve de cette stupidité dans leur acceptation de travailler pour des peanuts. L’affaire est ainsi faite, mais ces artistes gardent néanmoins leur manager comme on conserve une baby-sitter hippie en attendant d’en trouver une allemande.

Quand vient tout à coup une somme d’argent, ils se trouvent pris d’une crampe au poignet qui les empêchent de signer le chèque. Non point qu’ils veuillent voler quiconque, bien sûr : la majorité des gens qui font du mal se persuadent qu’ils font du bien. Mais ils trouvent d’excellentes raisons que le manager de Pavarotti décrivait ainsi : «vous voulez savoir ce qu’il y a de plus pénible dans le métier d’agent? Essayez de toucher vos 10 %  une fois que votre artiste a chanté. Une fois qu’ils ont chanté et qu’ils ont eu un grand succès, ils vous oublient complètement. Ils pensent que c’est à leur voix magnifique qu’ils doivent  tout. Le fait que vous ayez travaillé dur pour leur faire gagner cet argent est souvent omis. Ils oublient qu’une partie de ces gains vous appartient. « Oh, disent-ils,  j’ai un emprunt à rembourser. J’avais besoin d’un costume neuf. J’ai dû acheter ceci, ça et autre chose.Je regrette beaucoup que les chanteurs ne prennent pas davantage la peine d’observer – au moins – comment leurs managers se démènent. Ils ne le font pas par stupidité mais par vanité : la contemplation de ces efforts leur paraîtrait la preuve de leur insuffisance artistique. Dans le meilleur des mondes, en effet, le talent devrait suffire; la seule exposition au monde de leur voix, de leur beauté, de leur charisme fluorescent devrait rassembler les foules. Dès lors, étudier les marchandages, les insistances, les renvois d’ascenseur leur paraît du plus haut mauvais goût.

Mais ou puisent-ils une pareille certitude? Pourquoi n’examinent-ils pas la vie de génies tels que Beethoven,  Schubert, ou Bach ? S’ils réfléchissaient un peu, ils se rendraient même compte que, dans une certaine mesure, plus le talent est grand, plus il faut de temps pour l’imposer.

Conclusion : Quand un artiste connaît la gloire il dit que c’est grâce à son talent et quand ça ne marche pas ou plus c’est de la faute de son manager…


Fonctions et activités principales

13.jpgLes fonctions et activités principales du manager peuvent être définies en plusieurs points. Cependant, une organisation commune avec l’artiste sur les points suivant est obligatoire, le manager peut remplir les fonctions mais n’est pas tenu de les remplir, il faut comprendre et analyser les besoins de l’artiste :

Aspect Juridique et de conseil : le manager conseil sur le statut de l’artiste (intermittence, amateurisme…), sur les contrats les plus adaptés (disques, tournée…).

Aspect Administratif : réalisation de dossiers de subventions, secrétariat artistique (déclaration aux organismes sociaux, comptabilité). 

Aspect Artistique / stratégie : analyse de la musique, des attentes de l’artiste, définition du style, travail sur l’image, création identité visuelle, évaluation des prestations scéniques, analyse, scénographie, évaluation et/ou élaboration des outils marketing (bio, photo, logo, pochette, flyers…).

Aspect logistique : organisation d’événement (programmation, négociation de cachet, contrat, gestion, régie technique & générale, coordination, promo,…), production exécutive (disque et scène).

Aspect de gestion : portage salarial (la structure juridique du manager permet de facturer aux organisateurs, d’encaisser et de redistribuer sous forme de salaire et de défraiement), gestion de budget.

Aspect commercial : carnet d’adresse, mise en relation, connaissance du milieu, démarches, recherches de dates, envois ciblés, e-mailing, promotion, booking… 


Définition MANAGER

02.jpgLe Manager est un intermédiaire professionnel entre les artistes et les différents acteurs de l’industrie musicale (labels, editeur, producteurs, tourneurs, salles de concerts, organisateurs de spectacles en tous genres, programmateurs…).

La présence d’un manager dans la vie de l’artiste – interprète professionnel est devenue une évidence, de sorte que certains se demandent sur la possibilité de l’évolution de l’artiste, sur le plan professionnel, en l’absence de son manager, surtout que la réputation de certains managers a dépassé celle des artistes.Le management artistique est plus qu’une simple profession de gestion.

Le manager doit jouir de maintes qualités, d’une large expérience, et d’un niveau culturel élevé (dans les divers domaines et notamment dans ceux artistiques, musicaux, de commercialisation, de gestion, voire même financiers et juridiques…). Le sens du contact et des relations humaines est un élément déterminant. La capacité à développer un réseau et à s’y implanter, le sens de la négociation, de l’écoute sont autant de qualités qui détermineront la longévité d’une carrière de manager. Son rôle est de conseiller les artistes afin de les aider à gérer et développer leur carrière artistique dans les meilleures conditions possibles.

Plus encore, il doit jouir d’un sens artistique distingué… puisque le manager est capable de propulser l’artiste vers la célébrité aussi rapidement qu’il est capable de le conduire à l’échec, surtout qu’exercer la profession du management artistique ne requière ni licence ni conditions préservant les droits de l’artiste en France.

Par conséquent, le choix du manager est un des plus importants choix faits par l’artiste et il influe positivement ou négativement sur son parcours artistique, vu l’importance du rôle qu’il joue surtout quant au planning à long terme de l’avenir de l’artiste – interprète. Le manager est en quelque sorte le papa et la maman de l’artiste, son confident et ami, mais aussi sont souffre douleur. Ce métier ne peut être effectué que par une personne en qui l’artiste a entièrement confiance. Ainsi le manager est souvent issu de l’entourage, voir de la famille (frère, soeur, mari, femme…) de l’artiste.


MUSICÔSUD Big Band |
Rap Tanjawi |
TUBA : Basses Fréquences |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Semper Nihil, le blog offic...
| THE ULTIMATE BLOG METAL, RO...
| triplesf